mardi 4 août 2020

ENIGMA N° 62 RESOLUE : UN TOQUEUR !



Amis lecteurs, bonsoir !


MON ENIGMA N° 62,
proposée par Jean-Pierre LAMY, semble bien avoir trouvé sa solution !




Deux vues de l'objet mystérieux.



Jean-Pierre LAMY y voyait un "bouchon reboucheur" permettant de contenir le gaz d'une bouteille de champagne après ouverture.

J'avais imaginé aussi cette solution, avant de pencher pour une pince crantée permettant de débloquer un bouchon de champagne trop serré dans le col d'une bouteille.

Marc DEVILLERS a pensé, lui, à un saleron, mais cette proposition ne peut convenir : l'objet n'est pas percé et n'a pas de fond.

Mais nous avions manifestement faux tous les trois !


Le "toqueur"


Et c'est encore une fois l'ami Hajo TÜRLER, peut-être aidé par son origine suisse, qui nous propose ce qui semble bien être la solution.
Pour lui, il s'agit d'un "toqueur", terme suisse utilisé pour désigner un coupe-œuf coque.

Et de fait, on peut retrouver un coupe œuf coque très proche sur le site de la Maison FORTUNAT, spécialisée dans les ustensiles de cuisine.





Le coupe œuf coque FORTUNAT



Un ustensile bien plus pratique que le couteau pour décalotter les œufs à la coque dont sont si friands les enfants !



Oeuf à la coque
(L'atelier des Chefs).


Bravo à Hajo,
Merci à Jean-Pierre de nous avoir proposé cette petite énigme estivale,
et merci à vous tous d'avoir essayé de la résoudre.


M


vendredi 31 juillet 2020

ENIGMA N° 62 : ACCESSOIRE CHAMPAGNE ?



Amis lecteurs, bonjour !


Pandémie et canicule donnent à cet été 2020 une impression d'irréalité. 
J'ai le sentiment depuis des semaines de faire un voyage intersidéral, anesthésié : le temps semble arrêté, plus rien ne se passe !

Heureusement l'ami Jean-Pierre Lamy vient de me réveiller  à distance en me proposant un sujet pour ma rubrique ENIGMA.


Voici donc ENIGMA N° 62 : 
saurez-vous identifier cet accessoire, probablement dédié au champagne ?




Toutes les photos sont de Jean-Pierre Lamy, 
avec l'autorisation de Patrick Damgé



Voici l'essentiel du message de Jean-Pierre :

"Je suis tombé sur cet objet lors d'une visite chez un collectionneur d'objets liés aux grandes et petites Maisons de Champagne : Patrick Damgé. 
Rémy d'Oliveira souhaitait me faire connaître ce collectionneur manifestement bien connu de tous les hélixophiles passant à la salle de vente de Maître Petit à Epernay.
C'est ainsi que nous l'avons rencontré, Rémy et moi, pour lui proposer une interview à paraître prochainement dans l'Extracteur, la revue du Club Français du Tire-Bouchon.

Quand à l'objet, Patrick Damgé n'a pas su me dire à quoi il servait. De mon côté j'ai pensé à ces bouchons qu'on place sur les bouteilles de champagne ouvertes pour éviter que le gaz ne s'échappe. 
Il est en argent, sans marquage. Il faut pincer les demi-sphères supérieures pour écarter les deux "demi-coquilles". 
A n'en pas douter il fait partie de ces objets désuets de l'Art de la table."


L'objet est-il en argent ou en métal argenté ? difficile d'être catégorique au vu des photos.
L'absence de marquage empêche aussi de l'attribuer à une de nos grandes maisons d'argenterie.



Vue intérieure


Comme Jean-Pierre, j'ai d'abord pensé à un bouchon reboucheur, mais le "crantage" extérieur et intérieur m'oriente davantage aujourd'hui vers un accessoire destiné à faciliter le déblocage d'un bouchon de champagne trop serré dans le col de la bouteille.

Qu'en pensez-vous ?


Les voisins de cet objet mystérieux donnent en tout cas envie de découvrir cette belle collection de Patrick Damgé  !



Objets du champagne


Merci à Jean-Pierre de nous avoir proposé cette petite énigme estivale et merci à vous de nous renseigner sur l'utilisation de cet accessoire et de nous donner si possible l'identité de son fabricant ?


Je publierai bien sûr vos contributions.


M



vendredi 17 juillet 2020

VENDRE UNE COLLECTION DE TIRE-BOUCHONS



Amis lecteurs, bonjour !


Le sujet que je vous propose aujourd'hui est toujours compliqué : 
c'est celui de la vente d'une collection de tire-bouchons.


Mon propos vise plus ceux d'entre vous qui ont récupéré une collection qu'ils souhaitent vendre, que ceux qui sont collectionneurs chevronnés.

J'ai reçu à plusieurs reprises des mails de lecteurs m'interrogeant sur la meilleure façon de vendre des tire-bouchons anciens, voire m'en proposant directement - ce qui bien sûr peut toujours m'intéresser.

Il faut dire aussi que j'avais moi-même encouragé ce type de contacts en créant très tôt une boite mail spécifique, pour mes échanges avec vous, les lecteurs de mon blog.
En re-voici l'adresse : 
leblogdestirebouchons@gmail.com 
Cette boite est toujours à votre disposition et je réponds systématiquement aux personnes qui m'écrivent.


Les propositions de vente reçues concernaient parfois des trouvailles inattendues faites par des chineurs, souvent des collections données ou héritées.
Des conseils m'étaient demandés : 
Comment gérer : faut-il vendre / faut-il garder ? 
Et si l'on tient à vendre, vendre quoi : quelques pièces ? le tout ? vendre à qui ? comment ?



-/-


Aventure vécue récemment


J'avais un peu oublié tout ça, et puis je viens de vivre une aventure de ce type. Des gens avec qui j'avais fraternisé à la Braderie de Lille m'ont proposé la collection de leur père décédé. La collection était quantitativement importante et qualitativement modeste ; elle ne recelait aucune pièce de valeur un peu importante, mais... j'avais fait le déplacement !
L'accueil était bon et l'univers bien sympathique. Le père, en bon lillois, était davantage amateur de bières que de vins : il collectionnait donc beaucoup plus les décapsuleurs que les tire-bouchons, et ne faisait dans tous les cas que des petites dépenses, beaucoup de petites dépenses !




Vue d'ensemble
(photos famille).


Nous sommes facilement parvenus à un accord. 
Ai-je eu raison ?... je n'en suis pas sûr. Mes acquisitions sont modestes, mais je ne les regrette pas.





Le "haut du panier"
(photos famille).


Il me restera quelques pièces, j'en aurai quelques autres à échanger et beaucoup à donner chez Emmaüs.

Vendre ou acheter des tire-bouchons anciens reste un jeu compliqué, je vous le disais ! 



-/-


Le nombre des tire-bouchons, leur rareté, leur qualité, leur état, leur origine, leurs marquages... tout cela joue, sans oublier les dimensions psychologiques de la transaction.


Du côté des acheteurs :


Ils ne sont pas si nombreux, et encore faut-il distinguer parmi eux entre professionnels et collectionneurs.

Le professionnel a besoin de marchandises mais aussi de pouvoir réaliser une marge suffisante à la revente. Il lui faut donc acheter beaucoup et à petit prix : la rentabilité de son entreprise en dépend. Il cherchera donc à réaliser cette marge, condition nécessaire de son activité, indépendamment de ses centres d'intérêt personnels.

Le collectionneur amateur s'assurera plutôt de l'authenticité des tire-bouchons proposés et fuira les objets réparés ou trafiqués. De plus, ayant le plus souvent des moyens limités, il sera aussi attentif à éviter les doublons avec sa propre collection.
Ses critères d'appréciation dépendront de son âge, de ses moyens et des pièces qu'il possède déjà. Ses goûts seront également déterminants : un tel ne s'intéressera qu'aux tire-bouchons à système mécanique, un autre aux seuls tire-bouchons figuratifs, un autre encore privilégiera un fabricant ou se limitera à la production d'une région ou d'un pays, à une époque...

Cependant professionnels et amateurs sont habituellement, les uns comme les autres, des spécialistes en la matière. 
Ils ont généralement des connaissances approfondies et accèdent à une documentation importante sur les objets qu'on leur propose.
Cette documentation est abondante mais coûteuse et de diffusion limitée.





Documentation abondante mais coûteuse et de diffusion limitée...



Du côté des vendeurs :



La plupart du temps, la personne souhaitant vendre n'est pas celle qui a acheté, elle ignore le prix d'achat et manque de références pour apprécier l'intérêt d'une pièce pour un collectionneur.
La valeur escomptée est souvent liée au discours du précédent propriétaire et à l'attachement qu'il manifestait pour telle ou telle pièce.
La "pièce unique" peut avoir une valeur difficile à apprécier pour le non spécialiste : un de mes collègues tenait de son arrière grand-père un tire-bouchon artisanal fabriqué dans les tranchées de la première guerre mondiale... il ne me l'aurait cédé que pour une petite fortune !
Le prix a bien sûr une dimension psychologique prépondérante.

La collection récupérée est souvent disparate, mélangeant quelques belles pièces et beaucoup d'autres de moindre intérêt.
Une vente à l'unité peut permettre de réaliser quelques belles transactions pour le vendeur. Elle aura forcément pour conséquence d'aboutir à un appauvrissement du reste de la collection jusqu'à lui faire perdre toute valeur marchande.
Une vente globale, incluant les pièces les moins intéressantes, permet un règlement général et plus rapide. Elle suppose une appréciation raisonnable permettant une conclusion positive pour les deux parties.
Le vendeur obtiendra peut-être un prix moins important que celui escompté à l'unité, mais le risque de mévente des pièces les moins intéressantes sera transféré sur l'acheteur.

Pour exemple, une dame d'une parfaite bonne foi m'a proposé naguère une petite collection de débutant, récupérée dans un héritage. Elle voulait vendre l'ensemble ou rien, et c'est elle qui avait raison ! 
Sur la quarantaine de pièces composant le lot, un seul tire-bouchon était réellement intéressant pour moi. Pour avoir ce tire-bouchon et conclure l'affaire j'ai accepté d'acheter le tout à un tarif raisonnablement négocié ! 
La dame a apprécié de ne pas devoir multiplier des transactions pour un résultat de plus en plus aléatoire. Et moi, je stocke encore trois douzaines de pièces impossibles à revendre... en plus de celles que j'avais déjà...


La rencontre profitable entre vendeur et acheteur, on le voit, n'est donc généralement pas simple.



-/-




Alors comment faire ?



Si vous n'avez que quelques tire-bouchons, vous pouvez tenter de les vendre sur Ebay, Leboncoin ou Delcampe, ou sur un autre site d'enchères.
Les hélixophiles les verront sûrement et miseront sur les plus intéressants.

Si vous avez un nombre important de tire-bouchons à vendre, vous pouvez penser à les proposer en salle des ventes, à condition que le niveau d'ensemble justifie une vacation spécialisée. Expertise et vente occasionneront bien entendu des frais. Et le plus souvent la majeure partie de la collection n'intéressera ni les commissaires-priseurs ni les acheteurs. 

Je vous conseille plutôt de contacter d'abord un collectionneur lequel pourra à la fois vous renseigner, vous suggérer une méthode ou vous faire éventuellement une proposition raisonnable pour tout ou partie. La démarche ne vous engagera guère et le prix qu'il pourra vous proposer sera généralement supérieur à celui que pourrait vous proposer un marchand.
Et si vous ne connaissez pas d'hélixophile, parlez-en autour de vous, en brocante particulièrement. 
Les collectionneurs sont connus et si vous n'êtes pas pressé, vous finirez forcément par en retrouver un. 

Enfin, si vous souhaitez de l'aide vous pouvez aussi m'envoyer un mail, je pourrai vous orienter vers des hélixophiles proches de votre domicile, potentiellement intéressés et susceptibles de vous proposer un prix correct ; je pourrai aussi vous conseiller une méthode, voire vous faire une proposition d'achat.



-/-



En conclusion, j'espère que cette analyse vous servira et vous renouvelle ma proposition : que vous ayez des tire-bouchons anciens à vendre ou que vous recherchiez des avis sur la façon de les vendre, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante : 
leblogdestirebouchons@gmail.com




M



mardi 7 juillet 2020

LE GUIDE DU CHINEUR - EDITION 2020




Amis collectionneurs, chineurs, blogueurs de tous les pays,


Crise sanitaire, "Grand Confinement", déconfinement et mesures barrières... sale temps pour nous autres !
Avec l'été revient normalement le temps du tourisme et de la chine.
C'est le moment que je choisis chaque année pour vous proposer


LE GUIDE DU CHINEUR 
EDITION 2020. 


Mais cette édition est bien compliquée à actualiser : tant de manifestations sont annulées ou reportées !





Chiner entraîne de belles et surprenantes rencontres !




Vous retrouverez dans ce guide toutes les pistes à explorer, les précautions utiles, en voici le sommaire :

01. Sachez évaluer la qualité des manifestations organisées.
02. Repérez tous les lieux et moyens pour chiner.
03. Profitez de quelques conseils utiles avant de partir... mais aussi sur la route.
04. Préparez-vous pour la journée !



-/-


Aurons-nous des brocantes et vide-greniers cet été ??

Y entendrons-nous parler anglais, japonais, chinois ou russe ? Les frontières fermées ce printemps ont remis en cause les projets de voyages internationaux... attendons-nous plutôt à entendre notre langue, ou celles de nos proches voisins : allemand, italien, espagnol... 

Les mesures anti-attentats déjà existantes se doubleront cette année de mesures sanitaires et de restrictions du nombre de personnes admises dans les marchés et salles de vente... 
Mais vérifiez systématiquement que les événements qui vous intéressent n'ont pas été annulés !

Ce guide vous aidera aussi à distinguer entre les différentes manifestations proposées, à travers les noms qui leur sont donnés localement.

En France et en Belgique, d'innombrables villes et villages organisent leurs modestes vide-greniers, tandis que d'incontournables grands rendez-vous s'imposent.
Pour moi, mes lieux de chine sont souvent Metz, Arlon,  Saarlouis, Amiens, Chambord, Maroilles, Marjolles, Aillant-sur-Tholon ou sa voisine Mézilles, Ciney, Leyment, Barjac... ou Lille peut-être bientôt.





Des amis partout : ici à Chambord...


... ou à Amiens !



-/-


01. Les manifestations organisées


01.1. Les Marchés aux Puces sur site fixe. 

Ils appartiennent à ou sont organisés par des entreprises spécialisées : il s'agit le plus souvent de marchés à fréquence régulière, avec présence exclusive de brocanteurs professionnels.

Hors compétition dans cette catégorie,
Les Puces de Saint-Ouen :




Les Puces de Saint-Ouen


Aux portes de Paris, Métro Porte de Clignancourt, les Puces de Saint-Ouen, vous proposent quatorze marchés en salles, actifs surtout le samedi et le dimanche : Antica, Biron, Cambo, Dauphine, Django Rheinardt, Jules Vallès, Le Passage, Malassis, Malik, L'Entrepôt, Paul Bert-Serpette, L'Usine et Lécuyer, Vernaison. A ces marchés couverts, s'ajoute le marché de rues adjacent.

D'autres sites sont également réputés pour leurs marchés aux Puces, réguliers, souvent hebdomadaires, où les professionnels ne déballent que des marchandises de qualité. 
Citons parmi eux :
les Puces de Vanves à Paris (380 marchands, les samedis et dimanches)
Les Puces du Canal à Lyon-Villeurbanne (400 marchands, le jeudi et surtout le dimanche), 
- les Puces Saint-Michel à Bordeaux (50 exposants le dimanche), 
Ce sont quelques exemples de marchés hebdomadaires importants, mais la plupart des grandes villes ont les leurs.





                Puces de Vanves              Puces du canal Lyon/Villeurbanne


Mettons à part le cas hors normes des Puces de Montreuil à Paris : 




Puces de Montreuil


Porte de Montreuil, c'est un énorme bric-à-brac, enchevêtrement de fripes, vieux papiers, quincaillerie ... mais avec autant de neuf que d'occasion, de vintage que de brocante...  


Ces marchés ont normalement repris leur activité
depuis le déconfinement.

Des Marchés aux Puces de bon niveau sont aussi organisés sur site fixe en province, avec une fréquence plus ou moins régulière : 
- les Puces de Metz sont organisées une quinzaine de fois par an au parc des Expositions,
- les Puces de Reims sont généralement organisées aux Halles Boulingrin le premier dimanche du mois,
- les Puces de Douai ont lieu au Gayant Expo le troisième dimanche du mois, 
- le Marché de Brocante et d'Antiquités de Montpellier, place Royale du Peyrou chaque dimanche matin...


On retrouve cette organisation chez nos voisins : 
- le beau marché aux puces d'Arlon, dans la province du Luxembourg belge, se tient dans les rues de la vieille ville chaque premier dimanche du mois de mars à décembre, 
- la brocante de Saint-Pholien à Liège a lieu tous les vendredis matin (très tôt !),
-  le Flohmarkt de Trèves a lieu tous les samedis.





Attention : la reprise se fait en ordre dispersé !
Metz (en extérieur), Arlon et Trèves ont déjà repris.


On pourrait ajouter les brocantes régulières allemandes : celles de Wiesbaden et Saarlouis par exemple.

Chiner chez nos voisins amène à de belles découvertes : les objets franchissent les frontières, mais sont beaucoup moins recherchés dans ce cas !


01.2. Les Brocantes de rue

Elles regroupent des professionnels payant patente et sont organisées par des entreprises spécialisées.
C'est le cas par exemple à Paris pour les brocantes organisées par la Société Parisienne d'Animation et de Manifestation ou SPAM

D'autres brocantes de rues sont organisées de même façon sous l'égide des mairies d'arrondissement de Paris : rue Oberkampf, place de la Bourse ou place Maubert par exemple.
On retrouve ce type de fonctionnement dans de nombreuses villes de province : les Allées de Chinonle Mail à Sens sont des exemples de belles brocantes de rue.
Les marchandises proposées à la vente y sont toujours de qualité.


Mais ces brocantes de rues n'ont pas toutes repris. 


Avant d'organiser votre déplacement, consultez les sites internet spécialisés comme Vide-Greniers.org brocabrac.fr ou, pour le Nord de la France, sabradou.com



01.3. Les Salons d'Antiquités-Brocante 



Salon Art Nouveau à Nancy - mars 2019

Ce sont des rendez-vous réguliers, annuels ou saisonniers, qui ne regroupent que des professionnels prêts à débourser une somme considérable pour obtenir un emplacement. 
En contrepartie ces professionnels ont l'assurance que les lieux seront abrités et sécurisés et qu'une publicité drainera un public invité ou acceptant de payer une entrée de plusieurs Euro. Ces événements sont généralement très fréquentés, la marchandise est de très bon niveau, ... les prix également.

Si le Salon Antiquités-Brocante Bastille de Paris a disparu (il était organisé par Joël Garcia Organisation), d'autres se portent bien, tel le Salon Antiquité Brocante de Vincennes ou le Salon Européen de la Brocante et des Antiquités au Wacken de Strasbourg. 




.Affiches salons Vincennes et Wacken

Chaque grande ville a son salon... renseignez-vous auprès de son Office du Tourisme... mais les événements en salle tardent à reprendre !

D'autres Foires aux Antiquités-Brocante constituent des événements annuels de grande ampleur et sont organisées de même façon : stands coûteux pour les marchands, entrées payantes pour les chineurs, le plus souvent sur des sites anciens ou touristiques.
Trois exemples parmi bien d'autres : 
- la Foire aux Antiquités, à la Ferraille et aux Jambons de Chatou (organisation SNCAO-GA), du 25 septembre au 04 octobre 2020,
- la Foire aux Antiquités et à la Brocante de Barjac, prévue du 11 au 16 août 2020,
- la Brocante des Quinconces : antiquités, jambons, horticulteurs à Bordeaux, annoncée les 02 et 03 juillet 2020.




Chatou                              Barjac


Certains de ces grands événements enfin se sont spécialisés : après le design industriel popularisé notamment à Chatou, le rétro et surtout le vintage sont aujourd'hui tendance et s'adressent à une clientèle rajeunie dont les références et les goûts sont postérieurs à la seconde guerre mondiale.



 

Salons du Vintage : Luxembourg Ville, Marseille


"Vintage"... Ne parlez plus "antiquités" aux jeunes, ces vieilleries les feraient fuir : parlez-leur "vintage", vous les ferez venir !


01.4. Des événements annuels d'existence ancienne ont des noms enchanteurs : Braderie, Réderie, Foire à Tout, Bricabrac, Farfouille, Pucier...

Regroupant professionnels et particuliers, ils ont pris avec le temps une importance considérable, interrégionale voire internationale.



Braderie de Lille...


... et stand familial !



L'exemple le plus significatif est celui de la Braderie de Lille, considérée comme la plus grande foire à la brocante d'Europe. La Braderie de Lille est attestée depuis des siècles et attire trois millions de personnes autour de 10 000 stands le premier week-end de septembre : la braderie à elle seule vaut le voyage à Lille !
La nouvelle formule en place depuis deux ans privilégie la belle brocante. Les camelots proposant des marchandises neuves sont (enfin) exclus des grands axes pour le plus grand bénéfice des professionnels venus de partout et le plaisir des chineurs.
Les habitants de Lille souhaitant déballer ont des places où se regrouper, mais l'accès n'est théoriquement plus possible pour les habitants des communes voisines.
Cependant la situation n'est pas figée et chacun trouve sa solution !


Nous ignorons encore aujourd'hui si la Braderie de Lille normalement prévue les 05 et 06 septembre 2020 aura bien lieu : si c'est le cas nous y serons évidemment !


D'autres grands événements au nom souvent surprenant justifient au moins une belle escapade : la Braderie du Canal Saint-Martin à Rennes le 20 septembre 2020, la Grande Réderie d'Amiens le 04 octobre 2020 (celle d'avril a été annulée), la Foire à Tout des Andelys les 12 et 13 septembre 2020, le Bricabrac de Mézilles (annulé cette année) ou la Foire aux Puces d'Aillant-sur-Tholon (annulée cette année)...

J'y rajouterai les belles brocantes de Crèvecoeur le Grand, de Chambord, ou de Maroilles par exemple.




               Braderie de Rennes            Grande Réderie d'Amiens        Brocante de Temploux


C'est aussi le cas en Belgique avec par exemple la Brocante internationale de Temploux en août (annulée), ou de Ciney Puces, événement prévu du 24 au 26 juillet 2020 (en attente des décisions gouvernementales).



01.5. Les Vide-Greniers 

Ces manifestations sont habituellement organisées par des associations à but non lucratif, avec l'autorisation des municipalités.
Elles concernent pour l'essentiel des particuliers riverains ou des marchands occasionnels. Le coût d'inscription est modeste pour les vendeurs et l'accès est généralement gratuit pour les chineurs. 
C'est le cas des vide-greniers organisés tout au long de l'année dans les arrondissements parisiens, ainsi rue de Bretagne par exemple.

Ces manifestations se sont généralisées depuis plus de vingt ans en province et la plupart des villages de France organisent au moins un vide-grenier annuel, au point que ces manifestations se font une forte concurrence et que les affaires y sont devenues rares : les greniers ont déjà été vidés, les armoires le seront bientôt !




Vide-grenier à Pange (Moselle).


L'imagination conduit les organisateurs à "spécialiser" ces manifestations pour les différencier : puces des couturièressalons des collectionneurssalons du livre ancien et des vieux papiersvide-dressingbourses aux jouetsbourses aux pièces d'occasionbourses militaria... le résultat est parfois très décevant !


Aucune certitude : nous aimerions pourtant pouvoir battre cette année encore  les campagnes pour y trouver "le" vide-grenier de qualité !



01.6. Les déballages au cul des camions

Manifestations prisées, ce sont des marchés de durée très limitée (une demi-journée) réservés aux professionnels pour leur permettre de s'approvisionner auprès de collègues, sur un pied d'égalité.





Déballage d'Albi

Début et fin de ces manifestations sont très encadrés pour renforcer ce sentiment d'égalité des chances.

A Ciney (Belgique) par exemple, les marchands ne peuvent rejoindre leurs camions pour déballer qu'à l'heure d'ouverture des portes aux acheteurs.

Parmi les déballages au cul des camions, le triple déballage de Montpellier-Avignon-Montpellier (3 jours consécutifs), ou ceux de Chartres, Le Mans ou Albi sont particulièrement réputés.

Mais ne comptez pas y accéder si vous n'êtes pas professionnel ou au service d'un professionnel.



-/-


02. Les autres lieux où chiner


02.1. Les vide-maison et ventes de garage se développent.

De belles surprises vous y attendent : meubles et luminaires signés, tableaux et bibelots, argenterie, art populaire... mais soyez les premiers, les professionnels de la brocante se lèvent tôt ! Ces ventes perdent généralement tout intérêt au bout d'une heure.
Le confinement a entraîné une surmortalité des personnes âgées et donc des successions à liquider, alors même que les professionnels du débarras ne pouvaient travailler : la période est donc particulièrement active.


02.2. Les magasins d'antiquités-brocante

Soutenez les professionnels installés le long des routes en les visitant systématiquement quand vous voyez leurs magasins sur vos trajets : les brocanteurs installés sont des puits de science et aimeront vous faire partager leurs passions... même s'ils ont souvent du mal à en vivre !




Un lieu magique : les Antiquités de Sainte Agathe 
à Longuyon (Meurthe-et-Moselle)


N'hésitez pas à préparer votre voyage en repérant par avance ces magasins d'antiquités-brocante et en téléphonant : vous éviterez de trouver les portes closes.
La géolocalisation (cf. plus loin) vous permettra aussi de trouver en quelques clics les adresses des professionnels autour de vous.


02.3. Les hôtels et salles des ventes

Si votre séjour vous le permet et si leur réouverture est effective, ne négligez surtout pas les hôtels et salles de ventes, présents dans toutes les villes moyennes : les objets les plus encombrants y sont souvent bradés.




Salle des ventes Artantic à Nancy


Intéressez-vous aussi aux "mannettes", ces cartons surprises des ventes aux enchères : peut-être y trouverez vous un "chopin" au milieu de toute la "drouille" ?
L'ambiance des salles de vente est irremplaçable : la vente aux enchères est en effet un délicieux poison. La concurrence est très aléatoire, parfois très rude, parfois totalement absente.
Sachez aussi qu'à égalité d'enchères, le commissaire-priseur privilégiera généralement le client présent dans la salle : la transaction est en effet alors immédiate et les problèmes d'expédition n'en sont plus.

Important : pour pallier l'impossibilité de tenir des vacations en "présentiel", les grands sites organisent à présent des ventes en "distanciel" ou "online", avec le même traitement et les mêmes protections pour tous les vendeurs et acheteurs : c'est l'engagement des commissaires-priseurs !

Enfin, n'oubliez pas que ces ventes vous imposeront des frais, généralement de 20 à 25 %, s'ajoutant aux "prix du maillet" !


02.4. Les bric-à-brac, centres Emmaüs et "ressourceries"

Les centres Emmaüs accueillent des personnes en difficulté et vivent des dons. 
Dans chaque centre, les objets reçus en dons sont triés, éventuellement remis en état, puis revendus au bénéfice de la communauté.
Ces centres sont devenus des lieux de chine très fréquentés où la bonne action peut parfois se doubler d'une bonne affaire : objets publicitaires, livres, petits meubles...




Centre Emmaüs Metz/Dieuze


Encore une fois, renseignez-vous avant de partir : 
les centres tardent à rouvrir !

Cependant les meilleurs objets sont de plus en plus souvent réservés pour les ventes extraordinaires organisées et... pour le site de vente Label Emmaüs en ligne ouvert depuis peu.
Les grandes ventes sont attractives et permettent de faire de vraies trouvailles : vieux papiers, mais aussi tire-bouchons, comme le magnifique LE FRANCAIS de Burel trouvé par notre ami Fred au centre Emmaüs de Bourges et que les hélixophiles du CFTB ont encore en mémoire ! 

Pour plus de renseignements sur le mouvement Emmaüs, consulter le site :
http://emmaus-france.org/
ou le site de vente en ligne : 
http://www.label-emmaus.co/fr



02.5. Les émissions de télévision

Ces émissions connaissent actuellement un grand succès. "Affaire conclue" sur France 2 attire chaque après-midi plus d'un million de téléspectateurs,

"American Pickers, chasseurs de trésors" sur Cstar, rencontre un public plus confidentiel...

Tournées vers un public libre en journée... les retraités ou les personnes privées d'emploi, ces émissions sont devenues un sujet de conversation banal en brocante : chacun a vu la dernière émission et en parle, chacun a quelque chose à vendre, chacun se sent devenir expert... mais, bien sûr, personne n'achète !
Reconnaissons quand même aux producteurs le mérite de ramener vers la brocante de nouveaux publics, et aussi de proposer en journée une distraction intelligente.




-/-


03. Documentez-vous : conseils utiles avant de partir... mais aussi sur la route


03.1. Consultez des sites Internet tels que :

vide-greniers.org
pointsdechine.com
brocabrac.fr
sabradou.com
brocantes.be
quefaire.be

Ces sites tiennent à jour des calendriers des manifestations organisées, région par région, en France, en Belgique et dans les pays limitrophes.
Votre GPS vous y emmènera, mais attention cependant à la géolocalisation : le procédé est pratique pour organiser ses déplacements, mais les distances indiquées sont des distances "à vol d'oiseau" !


03.2. D'autres sites vous renseigneront sur les ventes en magasin, en salle ou en ligne.

Les sites des grands hôtels des ventes, tels Christie's, Drouot, Artcurial sont les plus connus : 
drouotlive.com
christies.com
Et les commissaires-priseurs et experts s'organisent également, ces sites en témoignent :
interencheres.com
catawiki.eu
A partir de mots-clés sélectionnés par vous, vous pouvez obtenir d'être alertés sur les ventes d’objets vous intéressant.

De leur côté, les antiquaires se regroupent et développent des sites de présentation, voire d'achat en ligne, comme :
proantic.com
anticstore.com

Enfin, il faut noter l'importance des "places de marché" ou marketplaces, lesquelles se développent et se spécialisent : Selency, PriceMinister, Kolectiv design, Lukyfind ou Puces privées en sont des exemples, fonctionnant finalement à l'imitation d'Amazon.

Il n'est pas utile de présenter eBay, Delcampe ou Le Bon Coin... attention cependant aux tentatives d'escroqueries bâties à partir de captures d'images prises ailleurs ! N'envoyez pas surtout pas d'argent liquide, ne faites pas de virement bancaire vers un autre pays !



03.3. Utilisez les annuaires téléphoniques, lesquels ne sont plus aujourd'hui que sur le Net !

Un exemple :
http://www.pagesjaunes.fr/
Ces annuaires vous indiqueront les magasins se trouvant sur votre itinéraire. La géolocalisation de votre téléphone, si vous l'acceptez, vous les situera en fonction de leur distance par rapport à vous. Il vous sera facile de téléphoner pour vérifier les horaires d'ouverture ou convenir d'un rendez-vous avec le professionnel.


03.4. Pensez aux magazines spécialisés

Ils vous apporteront des renseignements sur les manifestations où vous rendre et vous offriront un peu de lecture en plus.
Citons :
Antiquités-Brocante (mensuel),
Aladin (mensuel) et son cahier détachable : L'Agenda des Chineurs,
Le Collectionneur Chineur (bimensuel),
La Gazette de l'Hôtel Drouot (hebdomadaire), pour les ventes aux enchères...

Ou, pour la Belgique, le classique Carnet du collectionneur.



-/-



04. Préparez-vous !


04.1. Équipez-vous confortablement :

Prenez le temps de vous préparer avant votre départ :
- emportez des masques et du gel hydroalcoolique : protégez-vous et protégez les autres,
- choisissez des vêtements et chaussures de marche adaptés au climat, y compris rechange,
- privilégiez chapeau et vêtement imperméable plutôt qu'un parapluie, embarrassant pour vous, dérangeant pour vos voisins... et si facile à oublier sur un stand !
- choisissez bien votre sac à dos, suffisamment grand et bien adapté à votre morphologie : il est incontournable pour garder les mains libres, loger un coupe-vent, un peu d'eau, un sandwich ou une barre de céréales, protéger son argent et ses papiers... et y mettre ses petites trouvailles !
votre lampe de poche est indispensable si vous voulez être "partout le premier sur les lieux"...
- un chariot vous sera peut-être utile, mais il vous vaudra aussi l'animosité de ceux dont vous entraverez la route !
- votre téléphone portable - chargé - vous permettra la prise de photos, l'éventuelle concertation avant achat (évitez les problèmes de traduction : affichez sur l'écran la somme que vous proposez)... Le téléphone vous permettra aussi le cas échéant de retrouver ceux avec qui vous êtes partis ! Et une batterie de secours vous sera parfois bien utile !
- emportez si possible un plan de la brocante et repérez dessus le lieu de stationnement de votre véhicule ; ajoutez-y une carte régionale où vous pourrez ajouter des destinations secondaires, 
- prenez avec vous des cartes de visite incluant votre numéro de téléphone portable et une représentation du type d'objets recherchés : vous pourrez ainsi demander des photos par mms et vous pourrez y gagner de nouveaux contacts utiles,
- ayez de l'argent liquide : vous en aurez besoin pour payer, mais la présentation de vos billets de banque peut aussi motiver votre vendeur et faciliter la négociation.


04.2. Sur place, pensez à votre sécurité et à celle des autres :

Mettez votre masque, évitez les effusions, lavez-vous les mains très souvent.
Attention aux pickpockets, protégez votre argent et vos valeurs : tous les rassemblements attirent les voleurs !
Prévenez les vols si vous le pouvez en mettant en garde les vendeurs face à un comportement indélicat dont vous êtes le témoin : le vol d'un objet de valeur met à mal les mois de travail consacrés à préparer l'événement.

Rappelez-vous aussi que des contrôles peuvent être effectués par les forces de l'ordre :
- n'oubliez pas vos papiers d'identité,
- ouvrez vos sacs à la demande,
- et surtout ne transportez pas de matériel dangereux ou prohibé, pas d'arme, même de collection ! 


04.3. Sachez négocier :

- Ne vous pressez pas dans vos achats : la conversation entre brocanteurs et chineurs est importante et l'échange permet parfois de nouer un contact, lequel aura peut-être une suite favorable plus tard.

- Ne montrez pas d'emblée un trop grand intérêt pour l'objet que vous convoitez : cet intérêt risquerait d'en faire monter le prix ! Intéressez-vous plutôt d'abord à un objet voisin avant de demander le prix de celui que vous voulez... ou un prix pour les deux !

- Ne dites pas d'un vendeur qu'il vend trop cher, ne dévalorisez jamais les objets proposés en espérant en faire descendre le prix : vous mettriez seulement votre interlocuteur dans de mauvaises dispositions à votre égard.

- Évitez d'évoquer les prix pratiqués sur les sites de vente : Internet est le problème n°1 des brocanteurs, qu'ils y recourent ou non : vous risquez de vous voir conseiller d'aller y acheter !

- Rappelez-vous que les professionnels ont besoin de vivre, qu'ils achètent les marchandises qu'ils vous proposent ou les obtiennent en contrepartie d'un travail pénible : vider une maison par exemple. Ils connaissent les prix des objets, du moins ce qu'ils en espèrent. Soyez donc raisonnable dans votre marchandage : une réduction de prix d'environ 20 % est un bel effort pour le marchand et une belle réussite pour vous.

- Prenez l'objet convoité en mains et ne le lâchez pas pendant votre négociation : la règle - non écrite - est que personne ne peut surenchérir pendant que vous l'avez en mains.

- Vérifiez bien l'état de l'objet, ses éventuels défauts : 
en brocante, tout est garanti à vie... mais seulement sur le stand !


Cette fois, vous êtes vraiment prêts.



-/-


Alors, en conclusion de cette édition 2020 :

Il faut "faire avec" en ces temps de pandémie et respecter les mesures barrières.
Mais faites-vous plaisir : les prix restent raisonnables cette année encore, les vendeurs ont besoin de liquidités, avantageant l'acheteur.
Chinez au coup de cœur et ne limitez pas votre intérêt à une catégorie d'objets : c'est ainsi que vous ferez les meilleures trouvailles.
Partagez votre plaisir : les objets chinés se montrent et favorisent la conversation avec les amis.
Transmettez votre plaisir : vous protégez le patrimoine culturel commun et sauvez les objets que vous chinez de la destruction.


Chinez malin !





M

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...