vendredi 7 juin 2019

LE GUIDE DU CHINEUR - EDITION 2019




Amis collectionneurs, chineurs, blogueurs de tous les pays,


L'été revient, temps du tourisme et de la chine.
Et avec lui,


LE GUIDE DU CHINEUR. 



Edition 2019, revue et augmentée.




Chiner entraîne de belles et surprenantes rencontres !




Vous retrouverez dans ce guide toutes les pistes à explorer, les précautions utiles, en voici le sommaire :

01. Sachez évaluer la qualité des manifestations organisées.
02. Repérez tous les lieux et moyens pour chiner.
03. Profitez de quelques conseils utiles avant de partir... mais aussi sur la route.
04. Préparez-vous pour la journée !


Ce guide vous aidera aussi à distinguer entre les différentes manifestations proposées, à travers les noms qui leur sont donnés localement.

En France et en Belgique, d'innombrables villes et villages organisent leurs modestes vide-greniers, tandis que d'incontournables grands rendez-vous s'imposent.
Pour moi, mes lieux de chine sont souvent Metz, Arlon, Amiens, Chambord, Maroilles, Marjolles, Aillant-sur-Tholon ou sa voisine Mézilles, Ciney, Leyment, Barjac... ou Lille bientôt.





Des amis partout : ici à Chambord...


... ou à Amiens !


Nous entendrons sur nos brocantes parler anglais, allemand, italien, espagnol... ou, de plus en plus souvent, japonais, chinois ou russe : les touristes étrangers sont des acheteurs souvent passionnés de l'art populaire, de la brocante ou du vintage à la française.

Une chose encore, l'époque est au principe de précaution en matière de sécurité : les accès sont maintenant systématiquement inaccessibles et interdits aux véhicules. Attendez-vous à marcher un peu et ... réjouissez-vous de cet exercice gratuit ! 


La partie peut commencer...




-/-


01. Les manifestations organisées


01.1. Les Marchés aux Puces sur site fixe. 

Ils appartiennent à ou sont organisés par des entreprises spécialisées : il s'agit le plus souvent de marchés à fréquence régulière, avec présence nombreuse voire exclusive de brocanteurs professionnels.

Hors compétition dans cette catégorie,
Les Puces de Saint-Ouen :




Les Puces de Saint-Ouen


Aux portes de Paris, Métro Porte de Clignancourt, les Puces de Saint-Ouen, vous proposent quatorze marchés en salles, actifs surtout le samedi et le dimanche : Antica, Biron, Cambo, Dauphine, Django Rheinardt, Jules Vallès, Le Passage, Malassis, Malik, L'Entrepôt, Paul Bert-Serpette, L'Usine et Lécuyer, Vernaison. A ces marchés couverts, s'ajoute le marché de rues adjacent.

D'autres sites sont également réputés pour leurs marchés aux Puces, réguliers, souvent hebdomadaires, où les professionnels ne déballent que des marchandises de qualité. 
Citons parmi eux :
les Puces de Vanves à Paris (380 marchands, les samedis et dimanches)
Les Puces du Canal à Lyon-Villeurbanne (600 marchands, le jeudi et surtout le dimanche), 
- les Puces Saint-Michel à Bordeaux (le dimanche), marchés hebdomadaires importants, mais la plupart des grandes villes ont les leurs.





                Puces de Vanves              Puces du canal Lyon/Villeurbanne


Et mettons à part le cas hors normes des Puces de Montreuil à Paris : 




Puces de Montreuil


Porte de Montreuil, c'est un énorme bric-à-brac, enchevêtrement de fripes, vieux papiers, quincaillerie ... mais avec autant de neuf que d'occasion, de vintage que de brocante...  


Des Marchés aux Puces de bon niveau sont aussi organisés sur site fixe en province, avec une fréquence plus ou moins régulière : 
- les Puces de Metz sont organisées une quinzaine de fois par an au parc des Expositions,
- les Puces de Reims sont généralement organisées aux Halles Boulingrin le premier dimanche du mois,
- les Puces de Douai ont lieu au Gayant Expo le troisième dimanche du mois, 
- le Marché de Brocante et d'Antiquités de Montpellier, place Royale du Peyrou chaque dimanche matin...


On retrouve cette organisation chez nos voisins : 
- le beau marché aux puces d'Arlon, dans la province du Luxembourg belge, se tient dans les rues de la vieille ville chaque premier dimanche du mois de mars à décembre, 
- la brocante de Saint-Pholien à Liège a lieu tous les vendredis matin (très tôt !),
- A l'inverse, attention : la belle Brocante du Lion à Waterloo n'a plus lieu... mais Courtrai - ou Kortrijk - prend le relais le dimanche matin.




On pourrait ajouter les brocantes régulières allemandes : celles proches de Wiesbaden et Saarlouis par exemple.

Chiner chez nos voisins amène à de belles découvertes : les objets franchissent les frontières, mais sont beaucoup moins recherchés dans ce cas !


01.2. Les Brocantes de rue

Elles regroupent des professionnels payant patente et sont organisées par des entreprises spécialisées.
C'est le cas par exemple à Paris pour les brocantes organisées par la Société Parisienne d'Animation et de Manifestation ou SPAM
Attention : depuis notre dernière édition l'autre société organisatrice, Joël Garcia Organisation, a déposé son bilan. 
D'autres brocantes de rues sont organisées de même façon sous l'égide des mairies d'arrondissement de Paris : rue Oberkampf, place de la Bourse ou place Maubert par exemple.
On retrouve ce type de fonctionnement dans de nombreuses villes de province : les Allées de Chinonle Mail à Sens sont des exemples de belles brocantes de rue.
Les marchandises proposées à la vente y sont toujours de qualité.



01.3. Les Salons d'Antiquités-Brocante 



Salon Art Nouveau à Nancy - mars 2019

Ce sont des rendez-vous réguliers, annuels ou saisonniers, qui ne regroupent que des professionnels prêts à débourser une somme considérable pour obtenir un emplacement. 
En contrepartie ces professionnels ont l'assurance que les lieux seront abrités et sécurisés et qu'une publicité drainera un public invité ou acceptant de payer une entrée de plusieurs Euro. Ces événements sont généralement très fréquentés, la marchandise est de très bon niveau, ... les prix également.

Si le Salon Antiquités-Brocante Bastille de Paris a disparu (il était organisé par Joël Garcia Organisation), d'autres se portent bien, tel le Salon Antiquité Brocante de Vincennes ou le Salon Européen de la Brocante et des Antiquités au Wacken de Strasbourg. 




Affiches salons Vincennes et Wacken

Chaque grande ville a son salon...

D'autres Foires aux Antiquités-Brocante constituent des événements annuels de grande ampleur et sont organisées de même façon : stands coûteux pour les marchands, entrées payantes pour les chineurs, le plus souvent sur des sites anciens ou touristiques.
Trois exemples parmi bien d'autres : 
- la Foire aux Antiquités, à la Ferraille et aux Jambons de Chatou (organisation SNCAO-GA), 
- la Foire aux Antiquités et à la Brocante de Barjac
- la Brocante des Quinconces : antiquités, jambons, horticulteurs à Bordeaux.




Chatou                              Barjac


Certains de ces grands événements enfin se sont spécialisés : après le design industriel popularisé notamment à Chatou, le rétro et surtout le vintage sont aujourd'hui tendance et s'adressent à une clientèle rajeunie dont les références et les goûts sont postérieurs à la seconde guerre mondiale.



 

Salons du Vintage : Luxembourg Ville, Marseille


"Vintage"... Ne parlez plus "antiquités" aux jeunes, ces vieilleries les feraient fuir : parlez-leur "vintage", vous les ferez venir !


01.4. Des événements annuels d'existence ancienne ont des noms enchanteurs : Braderie, Réderie, Foire à Tout, Bricabrac, Farfouille, Pucier...

Regroupant professionnels et particuliers, ils ont pris avec le temps une importance considérable, interrégionale voire internationale.



Braderie de Lille...


... et stand familial !



L'exemple le plus significatif est celui de la Braderie de Lille, considérée comme la plus grande foire à la brocante d'Europe. La Braderie de Lille est attestée depuis des siècles et attire trois millions de personnes autour de 10 000 stands le premier week-end de septembre : la braderie à elle seule vaut le voyage à Lille !
La nouvelle formule en place depuis deux ans privilégie la belle brocante. Les camelots proposant des marchandises neuves sont (enfin) exclus des grands axes pour le plus grand bénéfice des professionnels venus de partout et le plaisir des chineurs.
Les habitants de Lille souhaitant déballer ont des places où se regrouper, mais l'accès n'est théoriquement plus possible pour les habitants des communes voisines.
Cependant la situation n'est pas figée et chacun trouve sa solution !
Retenons que Lille 2019, les 31 août et 1er septembre prochains, s'annonce comme un millésime mémorable : venez voir !


D'autres grands événements au nom souvent surprenant justifient au moins une belle escapade : la Braderie du Canal Saint-Martin à Rennes en septembre, la Grande Réderie d'Amiens en avril et octobre, la Foire à Tout des Andelys en septembre, le Bricabrac de Mézilles et la Farfouille de Leyment en août...

J'y rajouterai les belles brocantes de Crêvecoeur le Grand, de Chambord, de Maroilles ou d'Aillant-sur-Tholon par exemple.




               Braderie de Rennes            Grande Réderie d'Amiens        Brocante de Temploux


C'est aussi le cas en Belgique avec par exemple la Brocante internationale de Temploux en août, ou de Ciney Puces et Salon des Antiquaires dont la prochaine édition s'ouvrira le vendredi 19 juillet 2019.


01.5. Les Vide-Greniers 

Ces manifestations sont habituellement organisés par des associations à but non lucratif.
Elles concernent pour l'essentiel des particuliers riverains ou des marchands occasionnels. Le coût d'inscription est modeste pour les vendeurs et l'accès est généralement gratuit pour les chineurs. 
C'est le cas des vide-greniers organisés tout au long de l'année dans les arrondissements parisiens, ainsi rue de Bretagne par exemple.

Ces manifestations se sont généralisées depuis près de vingt ans en province et la plupart des villages de France organisent au moins un vide-grenier annuel, au point que ces manifestations se font une forte concurrence et que les affaires y sont devenues rares : les greniers ont déjà été vidés, les armoires le seront bientôt !




Vide-grenier à Pange (Moselle).


L'imagination conduit les organisateurs à "spécialiser" ces manifestations pour les différencier : puces des couturièressalons des collectionneurssalons du livre ancien et des vieux papiersvide-dressingbourses aux jouetsbourses aux pièces d'occasionbourses militaria... le résultat est parfois très décevant !


01.6. Les déballages au cul des camions

Manifestations prisées, ce sont des marchés de durée très limitée (une demi-journée) théoriquement réservés aux professionnels pour leur permettre de s'approvisionner auprès de collègues, sur un pied d'égalité.





Déballage d'Albi

Début et fin de la manifestation sont très encadrés pour renforcer ce sentiment d'égalité des chances.

A Ciney (Belgique) par exemple, les marchands ne peuvent rejoindre leurs camions pour déballer qu'à l'heure d'ouverture des portes aux acheteurs.

Parmi les déballages au cul des camions, ceux de Chartres, Montpellier, Le Mans ou Albi sont particulièrement réputés.




-/-


02. Les autres lieux où chiner


02.1. Les vide-maison et ventes de garage se développent.

De belles surprises vous y attendent : meubles et luminaires signés, tableaux et bibelots, argenterie, art populaire... mais soyez les premiers, les professionnels de la brocante se lèvent tôt ! Ces ventes perdent généralement tout intérêt au bout d'une heure.


02.2. Les magasins d'antiquités-brocante

Soutenez les professionnels installés le long des routes en les visitant systématiquement quand vous voyez leurs magasins sur vos trajets : les brocanteurs installés sont des puits de science et aimeront vous faire partager leurs passions... même s'ils ont souvent du mal à en vivre !




Beau magasin d'antiquités-brocante 
à Longuyon (Meurthe-et-Moselle)


N'hésitez pas à préparer votre voyage en repérant par avance ces magasins d'antiquités-brocante et en téléphonant : vous éviterez de trouver les portes closes.
La géolocalisation (cf. plus loin) vous permettra aussi de trouver en quelques clics les adresses des professionnels autour de vous.


02.3. Les hôtels et salles des ventes

Si votre séjour vous le permet, ne négligez surtout pas les hôtels et salles de ventes, présents dans toutes les villes moyennes : les objets les plus encombrants y sont souvent bradés.




Salle des ventes Artantic à Nancy


Intéressez-vous aussi aux "mannettes", ces cartons surprises des ventes aux enchères : peut-être y trouverez vous un "chopin" au milieu de toute la "drouille" ?
L'ambiance des salles de vente est irremplaçable : la vente aux enchères est en effet un délicieux poison. La concurrence est très aléatoire, parfois très rude, parfois totalement absente.
Sachez aussi qu'à égalité d'enchères, le commissaire-priseur privilégiera généralement le client présent dans la salle : la transaction est en effet alors immédiate et les problèmes d'expédition n'en sont plus.
Enfin, n'oubliez pas que le commissaire-priseur vous imposera des frais, généralement de 20 à 25 %, s'ajoutant aux "prix du maillet" !


02.4. Les bric-à-brac, ventes Emmaüs et "ressourceries"

Les centres Emmaüs accueillent des personnes en difficulté et vivent des dons. 
Dans chaque centre, les objets reçus en dons sont triés, éventuellement remis en état, puis revendus au bénéfice de la communauté.
Ces centres sont devenus des lieux de chine très fréquentés où la bonne action peut parfois se doubler d'une bonne affaire : objets publicitaires, livres, petits meubles...




Centre Emmaüs Metz/Dieuze


Cependant les meilleurs objets sont de plus en plus souvent réservés pour les ventes extraordinaires organisées et... pour le site de vente Label Emmaüs en ligne ouvert depuis peu.
Les grandes ventes sont attractives et permettent de faire de vraies trouvailles : vieux papiers, mais aussi tire-bouchons, comme le magnifique LE FRANCAIS de Burel trouvé par notre ami Fred au centre Emmaüs de Bourges et que les hélixophiles du CFTB ont encore en mémoire ! 

Pour plus de renseignements sur le mouvement Emmaüs, consulter le site :
http://emmaus-france.org/
ou le site de vente en ligne : 
http://www.label-emmaus.co/fr



02.5. Les émissions de télévision


Ces émissions connaissent actuellement un grand succès. "Affaire conclue" sur France 2 attire chaque après-midi plus d'un million de téléspectateurs,

"American Pickers, chasseurs de trésors" sur Cstar, rencontre un public plus confidentiel...

Tournées vers un public libre en journée... les retraités ou les personnes privées d'emploi, ces émissions sont devenues un sujet de conversation banal en brocante : chacun a vu la dernière émission et en parle, chacun a quelque chose à vendre, chacun se sent devenir expert... mais, bien sûr, personne n'achète !
Reconnaissons quand même aux producteurs le mérite de ramener vers la brocante de nouveaux publics, et aussi de proposer en journée une distraction intelligente.




-/-


03. Documentez-vous : conseils utiles avant de partir... mais aussi sur la route


03.1. Consultez des sites Internet tels que :

vide-greniers.org
pointsdechine.com
brocabrac.fr
sabradou.com
brocantes.be
quefaire.be

Ces sites tiennent à jour des calendriers des manifestations organisées, région par région, en France, en Belgique et dans les pays limitrophes.
Attention cependant à la géolocalisation : procédé pratique pour organiser ses déplacements, mais les distances indiquées sont des distances "à vol d'oiseau" !


03.2. D'autres sites vous renseigneront sur les ventes en en magasin, en salle ou en ligne.

Les sites des grands hôtels des ventes, tels Christie's, Drouot, Artcurial sont les plus connus : 
drouotlive.com
christies.com
Et les commissaires-priseurs et experts s'organisent également, ces sites en témoignent :
interencheres.com
catawiki.eu
A partir de mots-clés sélectionnés par vous, vous pouvez obtenir d'être alertés sur les ventes d’objets vous intéressant.

De leur côté, les antiquaires se regroupent et développent des sites de présentation, voire d'achat en ligne, comme :
proantic.com
anticstore.com

Enfin, il faut noter l'importance des "places de marché" ou marketplaces, lesquelles se développent et se spécialisent : Selency, PriceMinister, Kolectivdesign, Lukyfind ou Puces privées en sont des exemples, fonctionnant finalement à l'imitation d'Amazon.

Il n'est pas utile de présenter eBay, Delcampe ou Le Bon Coin... attention cependant aux tentatives d'escroqueries bâties à partir de captures d'images prises ailleurs ! N'envoyez pas d'argent, surtout dans un autre pays !



03.3. Utilisez les annuaires téléphoniques, lesquels ne sont plus aujourd'hui que sur le Net !

Un exemple :
http://www.pagesjaunes.fr/
Ces annuaires vous indiqueront les magasins se trouvant sur votre itinéraire. La géolocalisation de votre téléphone, si vous l'acceptez, vous les situera en fonction de leur distance par rapport à vous. Il vous sera facile de téléphoner pour vérifier les horaires d'ouverture ou convenir d'un rendez-vous avec le professionnel.


03.4. Pensez aux magazines spécialisés

Ils vous apporteront des renseignements sur les manifestations où vous rendre et vous offriront un peu de lecture en plus.
Citons :
Antiquités-Brocante (mensuel),
Aladin (mensuel) et son cahier détachable : L'Agenda des Chineurs,
Le Collectionneur Chineur (bimensuel),
La Gazette de l'Hôtel Drouot (hebdomadaire), pour les ventes aux enchères...

Ou, pour la Belgique, le classiqueCarnet du collectionneur.



-/-



04. Préparez-vous !


04.1. Équipez-vous confortablement :

Prenez le temps de vous préparer avant votre départ :
- des vêtements et chaussures de marche adaptés au climat, y compris rechange,
- privilégiez chapeau et vêtement imperméable au parapluie embarrassant pour vous et dérangeant pour vos voisins... sans compter que vous l'oublieriez peut-être sur un stand !
- choisissez bien votre sac à dos, suffisamment grand et bien adapté à votre morphologie : il est incontournable pour garder les mains libres, loger un coupe-vent, un peu d'eau, un sandwich ou une barre de céréales, protéger son argent et ses papiers... 
votre lampe de poche est indispensable si vous voulez être "partout le premier sur les lieux"...
- un chariot vous sera peut-être utile, mais il vous vaudra aussi l'animosité de ceux dont vous entraverez la route !
votre téléphone portable vous permettra la prise de photos, l'éventuelle concertation avant achat (évitez les problèmes de traduction : affichez sur l'écran la somme que vous proposez)... Le téléphone vous permettra aussi le cas échéant de retrouver ceux avec qui vous êtes partis !
- emportez si possible un plan de la brocante et repérez le lieu de stationnement de votre véhicule ; ajoutez-y une carte régionale où vous pourrez ajouter des destinations secondaires, 
- prenez avec vous des cartes de visite incluant un numéro de téléphone portable et une représentation du type d'objets recherchés : vous pourrez ainsi demander des photos par mms, vous y gagnerez aussi de nouveaux contacts utiles,
- ayez de l'argent liquide : vous en aurez besoin pour payer, mais la présentation de vos billets de banque peut aussi motiver votre vendeur et faciliter la négociation.


04.2. Sur place, pensez à votre sécurité et à celle des autres :

Attention aux pickpockets, protégez votre argent et vos valeurs : tous les rassemblements attirent les voleurs !
Prévenez les vols si vous le pouvez en mettant en garde les vendeurs face à un comportement indélicat dont vous êtes le témoin : le vol d'un objet de valeur met à mal les mois de travail consacrés à préparer l'événement.

Rappelez-vous aussi que des contrôles peuvent être effectués par les forces de l'ordre :
- n'oubliez pas vos papiers d'identité,
- ouvrez vos sacs à la demande,
- et surtout ne transportez pas de matériel dangereux ou prohibé, pas d'arme, même de collection ! 


04.3. Sachez négocier :

- Ne vous pressez pas dans vos achats : la conversation entre brocanteurs et chineurs est importante et permet parfois de nouer un contact, lequel aura peut-être une suite favorable plus tard.

- Ne montrez pas d'emblée un trop grand intérêt pour l'objet que vous convoitez : cet intérêt risquerait d'en faire monter le prix ! Intéressez-vous plutôt d'abord à un objet voisin avant de demander le prix de celui que vous voulez.

- Ne dévalorisez pas les objets proposés en espérant en faire descendre le prix : vous mettriez seulement le vendeur dans de mauvaises dispositions à votre égard.

- Évitez d'évoquer les prix pratiqués sur les sites de vente : Internet est le problème n°1 des brocanteurs, qu'ils y recourent ou non : vous risquez de vous voir conseiller d'aller y acheter !

- Rappelez-vous que les professionnels ont besoin de vivre, qu'ils achètent les marchandises qu'ils vous proposent ou les obtiennent en contrepartie d'un travail pénible : vider une maison par exemple. Ils connaissent les prix des objets, du moins ce qu'ils en espèrent. Soyez donc raisonnable dans votre marchandage : une réduction de prix d'environ 20 % est un bel effort pour le marchand et une belle réussite pour vous.

- Prenez l'objet convoité en mains et ne le lâchez pas pendant votre négociation : la règle - non écrite - est que personne ne peut surenchérir pendant que vous l'avez en mains.

- Vérifiez bien l'état de l'objet, ses éventuels défauts : 
en brocante, tout est garanti à vie... mais seulement sur le stand !


Cette fois, vous êtes vraiment prêts.



-/-


Alors, en conclusion :

Faites-vous plaisir : les prix restent raisonnables cette année encore, avantageant l'acheteur.
Chinez au coup de cœur et ne limitez pas votre intérêt à une catégorie d'objets : c'est ainsi qu'on fait les meilleures trouvailles.
Partagez votre plaisir : les objets chinés se montrent et favorisent la conversation avec les amis.
Transmettez votre plaisir : vous protégez le patrimoine culturel commun et sauvez les objets que vous chinez de la destruction.


Chinez malin !





M

mardi 28 mai 2019

BOUCHONS J-P : L'AVENTURE DE JOSEPH PAGLIAI



Amis collectionneurs, bonjour !


Ayant pu accéder, grâce à sa fille, à de nouveaux renseignements sur Joseph PAGLIAI, je vous propose aujourd'hui un retour sur les 
bouchons figuratifs J-P.



Le viking, marqué J-P MODELE DEPOSE
(collection personnelle)



Un échange de courriels avec Christine PAGLIAI, fille de Joseph PAGLIAI, nous permet en effet de mieux approcher la production de ces bouchons et d'autres objets.


Christine PAGLIAI est tombée par hasard sur le dernier article que j'avais écrit sur ce sujet, avec l'aide de Patrice GIRARDIN, collectionneur de ces bouchons.





Quelques bouchons J-P de la collection de Patrice GIRARDIN
(Photo Patrice GIRARDIN).



Voici l'essentiel du message que Christine PAGLIAI m'a aussitôt écrit :
"Je découvre à l'instant et par hasard, l'article suivant
http://tire-bouchons.blogspot.com/2017/11/qui-est-le-pere-des-bouchons-j-p-des.html
Je vous confirme que mon papa Joseph PAGLIAI, était bien le fabricant de ces drôles de têtes que j'ai tout de suite reconnues sur vos images!"


Nous avons alors ouvert une correspondance, correspondance sur laquelle je m'appuie pour rédiger cet article.

Les parents de Joseph PAGLIAI, grands-parents de Christine, avaient émigré depuis la Toscane italienne vers le Canada au début du XXe siècle avant de revenir, après d'autres voyages, à des climats plus doux, dans le sud de la France.
Ils eurent deux enfants : Joseph et Léopold.
Joseph est né au Canada en 1920. Il est décédé à Marseille en 1984.

Joseph créa une entreprise familiale de moulage et modelage d'objets d'art et de décoration. Très créatif, il multiplia les productions : statues et statuettes, colonnes destinées à devenir des lampes, ainsi que des serre-livres et ... des bouchons !
Il expérimenta aussi et fit breveter en 1960 un type de composition associant des résines synthétiques au plâtre, au kaolin, à l'asbeste - ancien terme désignant l'amiante - pour former un amalgame aisément moulable et rendant extérieurement un "glaçage" parfait.



Brevet pour un "Procédé de fabrication d'une substance moulable et produit obtenu".


Christine PAGLIAI insiste sur le caractère familial de l’entreprise de son père : "le travail de l'argile, du plâtre et d'autres matériaux, comme la création et la fabrication d'objets divers, fut une activité familiale et le reste encore : aujourd'hui exercée par l'un de mes frères, sous la marque atelier FARANDOLES à Marseille."

Elle a bien voulu nous adresser une photo de l'atelier familial et nous la commenter :



L'atelier J-P
(photo mise à disposition par Christine PAGLIAI).


"Cette photo a été réalisée dans l'atelier de mon père, fin des années 1970/début 1980.
Mon père, Joseph, est à gauche au premier plan.
Sur la droite, sa maman, ma grand-mère, et juste à côté son frère, mon oncle, Léopold.
Les trois autres personnes sont des ouvriers qui travaillaient avec mon père.

Vous voyez sur l'image les créations de cette époque : colonnes, statues destinées à devenir des lampes, bustes napoléoniens... à un premier stade de fabrication.
Sur les étagères, les objets massifs que vous voyez sont des moules d'autres créations.

Les bouchons sont nés, comme d'autres objets, de la capacité qu'avait mon père de toujours renouveler son activité et ses créations et ainsi faire vivre son entreprise.


Pour la petite histoire, le "démarchage commercial local" était aussi une activité familiale : cousins notamment qui faisaient du porte à porte et proposaient les différents objets.
L'activité a pris un temps de l'ampleur et par l'intermédiaire d'un "représentant", les objets ont voyagé dans la France entière.
L'entreprise en est toutefois restée au stade artisanal pendant toute la durée de l'activité et jusqu'aux décès de mon père et de mon oncle."


Cette vue de l'atelier de Joseph PAGLIAI m'a fait penser à d'autres ateliers de moulage d'objets en plâtre, comme par exemple celui de la "Sainterie" - aujourd'hui disparue - de Vendeuvre-sur-Barse (Aube), spécialisée comme son nom l'indique dans la statuaire religieuse.



L’atelier de moulage de la Sainterie de Vendeuvre-sur-Barse
 (CPA Internet).


Ces ateliers de moulage étaient nombreux dans le pays et  ne périclitèrent que devant l'invasion des matières plastiques. 
Mais Joseph PAGLIAI, lui, ne se limitait pas à fabriquer des moules et à y couler du plâtre. Il y avait ajouté la recherche de matériaux "composites" permettant d’obtenir légèreté et solidité, mais aussi un poli homogène. Ce fut le secret de la pérennité de son entreprise !


L'aventure familiale s'est ainsi poursuivie et aujourd'hui un frère de Christine, Dominique PAGLIAI, est santonnier à Marseille : peut-être utilise-t-il encore l'amalgame inventé par son père ?



Santons Atelier Farandoles
(Image Internet).


Voici les coordonnées de l'atelier : 
SANTONS FARANDOLES 
13 boulevard du Verdon 13014 Marseille.


Remerciements chaleureux à Christine PAGLIAI de nous avoir ainsi mieux fait connaître son père, le mystérieux J-P !



M


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...