vendredi 20 novembre 2020

ENIGMA N° 64 : ISIDORE BARTHOU, INVENTEUR D'UN TIRE-BOUCHON ?

 


Amis bloggeurs,


C'est, plus qu'une énigme, une enquête que je vous propose de mener aujourd'hui :

Mon ENIGMA n° 64 va vous entraîner à la recherche de l'inventeur d'un tire-bouchon !

Connaissez vous Louis Barthou, journaliste, académicien, homme d'Etat ?


-/-


Les articles qui lui sont consacrés sur le net répètent à l'envi que Louis Barthou était issu d'un milieu modeste mais aisé, son père étant quincaillier à Oloron-Sainte-Marie, qui selon Georges Clemenceau inventa un tire-bouchon.



Louis Barthou, Académicien
(bibliothequenumerique.pyreneesbearnaises.fr)

Wikipedia nous rappelle que Louis Barthou, né le 25 août 1862 à Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées Atlantiques) et mort le 9 octobre 1934 à Marseille, est un journaliste et homme d'État français, membre de l'Académie Française depuis le 2 mai 1918. Républicain modéré, Louis Barthou a accumulé les participations aux gouvernements successifs de la IIIe République après 1894 comme ministre des Travaux Publics, de la Justice, de la Guerre ou des Affaires Etrangères. Il est président du Conseil en 1913.

Sa fin est tragique : ministre des Affaires Etrangères, Louis Barthou accueille le roi Alexandre Ier de Yougoslavie en visite officielle à Marseille le 9 octobre 1934. Un attentat est alors commis par le révolutionnaire bulgare Vlado Tchernozemski, en collaboration avec le mouvement croate des Oustachis. 



L'attentat du 9 octobre 1934 à Marseille
(Wikipedia)


Alexandre Ier est assassiné et Louis Barthou se trouve blessé au bras par balle lors de la riposte des services de protection ! L'artère fémorale est atteinte et un infirmier pose un garrot... en se trompant de sens : l'hémorragie qui suit lui est fatale.

Louis Barthou essayait alors de lutter contre les menées hitlériennes en constituant un front anti-allemand avec la Grande-Bretagne, l'Italie et l'Union soviétique. Ce projet est abandonné après sa mort.


-/-


Que sait-on de plus ?

Jean Louis Firmin dit Louis Barthou est l'aîné des quatre enfants d'Isidore Barthou, né le 23 octobre 1832 à Lourdios-Ichère (Pyrénées Atlantiques) et de Marie Octavie (ou Octave ?) Noé, née le 22 juin 1842 à Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées Atlantiques)Isidore Barthou, devint quincaillier à  Oloron Sainte-Marie, rue de la Sablière, après avoir quitté les chemins de fer. Marie Octavie Noé était fille de maréchal-ferrant. 

Selon bon nombre d'articles, Georges Clémenceau attribuait au père de Louis Barthou l'invention d'un tire-bouchon : mais comment en savoir davantage ? 

- Mes recherches ne m'ont pas permis de repérer de brevet au nom de Berthou. 

- Une autre piste pourrait être de retrouver trace de la quincaillerie familiale sise rue de la Sablière ?


Publication Oloron Patrimoine


 - Ou bien accéder au texte original de Georges Clémenceau si souvent cité ? 


-/-


Gageons que cette enquête vous intéressera et que vous saurez la faire avancer !



M



1 commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...