mardi 2 juillet 2024

29 ET 30 JUIN 2024 : FÊTE DE L’ÉTÉ ET DE LA BROCANTE

 

Amis blogueurs, bonsoir !


Nous avions réuni une trentaine d'amis ces 29 et 30 juin pour une fête devenue rituelle chez nous :
 
LA FÊTE DE L’ÉTÉ ET DE LA BROCANTE


Les uns étaient vendeurs, les autres chineurs, quelques-uns étaient même collectionneurs de tire-bouchons, venus de Paris, Tours, Vendôme ou Romorantin.
Nous avions choisi ces dates en fonction du calendrier des Puces de Metz et de la forte probabilité de bénéficier alors d'une météo favorable, ensoleillée et chaude !
Le programme incluait donc :
- les Puces de Metz le samedi matin,
- un "temps calme" l'après-midi, comme dans les écoles maternelles, pour permettre à chacun de reprendre des forces,
- un "drunch", du nom du néologisme formé sur "diner" et "lunch"... un barbecue dans le jardin, si vous préférez !
- une vente aux enchères entre nous, chacun devant proposer un objet insolite.


-/-


Nous avons "chiné en bande" le matin : les Puces de Metz, en extérieur cette fois, étaient belles et chacun a pu y trouver son compte :



Les unes ont trouvé des disques vinyles...



Moi, j'ai failli craquer pour ces entraves de pieds



Et tout notre petit groupe est rentré content !


Une badine, une feuille de boucher, un porte-pipes de Georges Féret, un livre sur les bijoux art nouveau, des objets des années 70 et 80...
Mes propres trouvailles se trouvent en haut à gauche sur cette photo : une couronne à saucissons, un petit étau de bijoutier, deux tire-bouchons et un objet très insolite :



Un type Thomason, demi-cloche et un extensible "Le Kidd"

Les tire-bouchons appellent peu de commentaires : ce sont de bonnes trouvailles, en très bon état.
La cloche du tire-bouchon type Thomason ne mesure que 85 mm. Elle est ornée des armoiries du Royaume-Uni et de la mention PATENT ; on y devine plus qu'on y lit la devise "Dieu et mon droit". 
Additif : 
Notre ami Enrique, nous fait observer que de part et d'autre du blason, on peut découvrir des initiales : à gauche un "J" et à droite un "W", permettant d'attribuer ce tire-bouchon à Joseph Willmore, fabricant anglais actif de la fin du XVIIIe siècle jusqu'au milieu du XIXe siècle.




Le fabricant du second tire-bouchon, un extensible marqué "Le Kidd" n'est pas identifié.

L'objet insolite est une petite bombarde, ou canon de salut.



Une petite bombarde de bienvenue, 18e siècle


Cette bombarde est particulièrement intéressante. Fonctionnelle, probablement montée sur un affût de bois à l'origine, il suffit de la charger de poudre noire par la gueule, un évent permettant la mise à feu, d'où une détonation sans projectile. En bronze, décorée de dauphins, elle est marquée DEFEHRT F. C. 7 MARS 1788, traduisons : DEFEHRT "l'a fait" (FECIT) 7 MARS 1788.
 A. -J. Defehrt ou De Fehrt, installé Quai des Augustins, chez Barroy, libraire, a été graveur pour la famille royale et fut l'un des illustrateurs de l'Encyclopédie Diderot :


Concernant la décoration de ce canon de salut :
- les dauphins sont symboles princiers,
- l'inscription figure sur un cartouche rapporté postérieurement à la mort de Defehrt : la date du 7 mars 1788 semble faire référence à une déclaration du roi Louis XVI, "qui lève la modification insérée par le parlement de Toulouse, dans l'enregistrement de l'Edit royal du mois de novembre 1787, concernant ceux qui ne font pas profession de la religion catholique". Datée du 7 mars 1788, elle est enregistrée en Parlement à Toulouse, "de l'exprès commandement du Roi", le 17 mars 1788.


-/-


Une sieste plus tard, la fête pouvait commencer, mais la météo s'en est mêlée et la fête de l'été est devenue celle de la pluie !
Devant le risque d'orage, nous avons décidé d'organiser notre vente amicale avant le repas... l'orage a décidé la même chose et choisi d'éclater vite et fort !





Nous avons réussi malgré tout à disperser : "l'authentique Saint-Graal" (début XXe), deux fers à repasser de tailleur (XIXe, 5kg chaque !), une jolie truelle marque-page, une balance d'épicier,  une petite scène de taverne en bas-relief calcaire (fontaine pétrifiante de Saint-Nectaire), une feuille de boucher, zoomorphe, un baromètre façon Chaty, une matrice de partition musicale, un portrait début XXe, un coq Murano, des bibelots, des objets des années 70...



Dessin d'Albert Gleizes


-/-



Et nous sommes vite rentrés pour "druncher" serrés à l'intérieur de notre maison... laissant les tentes se découvrir et les parasols s'envoler.
Le barbecue attendrait le lendemain midi !



M



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...