lundi 13 janvier 2014

ESCAPADE A DIJON CHEZ CHRISTIAN, AMI HELIXOPHILE




Amis hélixophiles, bonsoir !


Des obligations m'ayant entraîné du côté de Dijon, je fis étape l'autre soir chez Christian, membre du Club Français du Tire-Bouchon.

Christian et sa compagne me firent bon accueil et bonne chère !
Et le somptueux pot-au-feu me fit regretter ma temporaire abstinence. 
Un pot-au-feu pour un "pote à l'eau" ... c'était comme une forte démangeaison avec interdiction de se gratter !

Mais la soirée fut très conviviale et les tire-bouchons attendirent donc.

Christian a beaucoup évoqué la vie du club, depuis le congrès de Nancy où j'avais eu plaisir à l'accueillir en 2005 ; il apprécie beaucoup la convivialité des relations entre collectionneurs et de participer à nos congrès.

Enfin est arrivée l'heure de la "visite" !

Christian est modeste quand il parle de sa collection, et pourtant : que de belles pièces !
Il expose et regarde avec grande affection les tire-bouchons à cage de bois qu'il chinait dans ses débuts.
Il a de réelles raisons de fierté pour avoir su réunir autant de beaux tire-bouchons anglais, de type Henshall ou Thomason, tous différents.
Les tire-bouchons français, Pérille, Pecquet ... et les "ménagères" ne sont pas oubliés. 
Je reviendrai dans un prochain article sur une de ces "ménagères".
Et puis, il y a le centre d'intérêt particulier de Christian : les bilames !
Vrai spécialiste de l'affaire, Christian n'en rate aucun ; et le petit bilame JTR en aluminium que j'avais chiné pour lui était donc bien sûr déjà dans sa vitrine !

Mais comme moi, et sûrement bien d'autres, Christian ne borne pas son intérêt de chineur aux tire-bouchons : l'univers de la vigne et du vin le passionne et ses acquisitions en témoignent.
J'ai aimé ses couteaux, ses belles bouteilles anciennes, ses outils de vigneron ou d’œnologue.

Vous en aurez un tout petit aperçu dans les quelques photos qu'il a bien voulu me laisser prendre !







Encore merci à tous les deux !


Au moment de reprendre la route, mon smartphone me rappela la brocante hebdomadaire, près du marché et des halles de Dijon, place Grangier.
Le marché était magnifique : les étals, tous plus beaux les uns que les autres, regorgeaient de fruits et légumes  ; et les artisans des halles rivalisaient pour présenter viandes, poissons et fromages.
Cependant les brocanteurs n'étaient qu'une dizaine et je m'apprêtais à repartir quand deux stands excentrés m'attirèrent...

Je n'y trouvai pas de "montre en or", mais :
- une bouteille soufflée à l'ancienne, vert foncé, tronconique, fortement piquée et à la cordeline rapportée
- et un simple petit tire-bouchon en "T", à la poignée de corne, marquée GAVILLON ... mais qui était GAVILLON ? 




Encore une énigme que je vais vous proposer de résoudre !


M





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...